Nuages ​​rose

Mon approche

Dans ma pratique, je prête une attention particulière au caractère unique de chaque personne, au-delà d'une appellation ou d'un diagnostic. Je m'attache en effet à entendre la singularité de chaque histoire et de ses répétitions inconscientes. En soutenant votre cheminement, nous travaillerons ensemble sur un apaisement progressif des conflits psychiques.

Mon travail en périnatalité

Mon approche avec les enfants

L'adolescence : période charnière de la vie

Mon travail avec les adultes

Mon travail en périnatalité : pour qui, pourquoi ?

Du désir d'enfant en passant par la grossesse, la naissance ainsi que la petite enfance

Mon travail en périnatalité en tant que psychologue Française à Berlin

La périnatalité englobe la période du désir d'enfant, la grossesse, la naissance ainsi que la petite enfance. Car, avoir un enfant... Quel périple ! Une décision importante qui entraîne des remaniements psychiques, physiques, physiologiques et même sociaux.

Décider de devenir parent est en effet un cheminement psychique vertigineux qui nous met face à l'enfant que nous avons été et qui est toujours présent en nous. Nous allons devenir le parent de quelqu'un, tout en étant nous même l'enfant de quelqu'un. Un enfant qui demeure présent en nous, parfois meurtri et blotti au fin fond de notre psyché. Cet enfant qui est nous ressurgit non masqué au moment de la grossesse, ouvrant la porte à ce que l'on nomme “la transparence psychique”. Le voile se lève sur les souvenirs les plus archaïques.

Si le désir de concevoir un enfant amène joie et bonheur, l'accès à la parentalité entraîne également nombre de doutes et incertitudes.

“Quel parent vais-je être ?”

“Vais-je être comme ma mère/mon père ?”

“Vais-je aimer mon enfant même si j'ai le sentiment que je n'ai pas été vraiment aimé ?”

“Ai- je reçu assez d'amour pour être en mesure d'en donner à mon tour ?”

sont alors des questions qui peuvent devenir vivaces chez chacune des personnes en chemin vers la parentalité. Lorsque la grossesse a généré de nombreux questionnements et une grande angoisse, les premiers liens d'attachements parent-bébé peuvent être plus difficiles à établir.

Face à de tels bouleversements physiologiques, physiques et psychiques, des consultations ou un suivi peuvent s'avérer nécessaires afin que vous vous sentiez épaulé et moins coupable face à vos difficultés de parent. Aussi, le couple, face à l'arrivée d'un enfant, peut se retrouver mis à mal dans sa dynamique, sa complémentarité, sa communication ou encore sa sexualité et pourrait bénéficier de séances d'étayage.

 

Avec cinq années d'expérience en maternité ainsi qu'en consultation de périnatalité, je suis à même de vous offrir mon écoute attentive et empathique ainsi que mes compétences afin de vous soutenir dans cette période d'accès à la parentalité.

 
Mon approche avec les enfants en tant que psychologue Française à Berlin

Mon approche avec les enfants

Des séances basées sur le jeu où les parents constituent de précieux alliés

L'enfant peut présenter durant son développement des comportements en rupture avec le fonctionnement observé jusque là. Ces comportements déroutent et questionnent l'entourage familial et scolaire. Dans certains cas, ces comportements s'avèrent passagers, s'inscrivant dans une période de remaniements psychiques contribuant à la construction de l'enfant. Tout parent aura alors en tête la période du “non” par exemple, apparaissant aux alentours de deux ans.

 

Dans d'autres cas, ces comportements semblent être liés à des événements extérieurs qui déstabilisent l'enfant (divorce des parents, deuil, déménagement, harcèlement scolaire, naissance d'un nouvel enfant dans la famille etc.) et qui l'oblige à une adaptation qui peut s'avérer compliquée.

 

Enfin, dans d'autres cas, les troubles du comportement semblent s'inscrire dans la durée et prendre racine dans des conflits internes et angoisses plus archaïques.

Pourquoi l'enfant développe-t-il des troubles du comportement ?

L'enfant, avec un développement psycho-somatique en pleine construction, dispose dans son répertoire de communication des moyens autres que ceux des adultes pour exprimer ses émotions

A défaut de pouvoir dire “je suis triste” ou “je suis en colère”, l'enfant aura bien souvent recours à des agirs par le corps, terrain d'expression privilégié. Ce sont tous ces enfants que certains n'hésiteront pas à qualifier “d'un peu trop” que ce soit “un peu trop agité, hyperactif” ou “un peu trop timide”.
C'est au travers de ces comportements que l'enfant effectue une demande envers l'adulte: en se mettant en retrait ou en s'agitant, l'enfant inquiète l'adulte dans l'espoir d'attirer son attention sur son mal-être.

Les séances avec l'enfant

Durant la rencontre avec l'enfant, au travers de médiations telles que le jeu ou encore le dessin, ce dernier va nous livrer une partie de ses souffrances et conflits psychiques en les projetant. Ce sera alors là l'occasion de mettre du sens et ses mots sur les maux de l'enfant.

La finalité des séances sera de permettre à l'enfant d'être moins entravé par ses conflits internes afin de bien grandir, de réinvestir les apprentissages ainsi que la socialisation.

C'est donc en faisant appel à ma créativité que j'aime essayer de faire émerger celle de l'enfant. À travers ses dessins ou ses jeux, l'enfant m'ouvre une porte vers son monde interne. Beaucoup de patience s'impose pour accéder à cette précieuse porte ! Cette confiance, il faut la gagner, même si pendant plusieurs séances, cela implique de juste “regarder par la fenêtre”. Cet accès étant si précieux, tout ce qui y est découvert y restera bien évidemment strictement secret ! Le principe de confidentialité implique le fait que c'est à l'enfant de décider s'il souhaite dévoiler le contenu de ses séances avec ses parents ou ses pairs.


C'est avec une approche bienveillante mais qui respecte une juste distance que je m'entretiens avec ces petits patients en souffrance. La juste distance est en effet une base très importante de mon approche. En tant que clinicienne, il ne s'agit en aucun cas “mieux expliquer” “mieux faire” que les parents mais seulement d'offrir une écoute plus distanciée des émotions, parfois bien trop vives chez l'entourage proche.

La place des parents dans les consultations avec les enfants

Les parents, dans le cadre de consultations avec les enfants, constituent de précieux alliés. En effet, bien que l'espace thérapeutique appartient avant tout à l'enfant, les parents sont ceux qui le connaissent au mieux. Ce sont donc eux qui seront le plus à même de me fournir les informations les plus pertinentes concernant leur enfant. Pour une demande de suivi qui concerne un enfant, les parents sont toujours inclus lors des premières séances d'exploration.

Nuages ​​rose
IMG-0164.PNG
 

L'adolescence, période charnière de la vie

Apaiser les tourments de l'adolescence, période d'entre deux teintée d'un sentiment d'impuissance

Mon travail avec les adolescents en tant que psychologue Française à Berlin

L'adolescence et l'agir adolescent : de quoi parle-t-on ?

“Mon ado se rebelle, je n'en peux plus !” Voilà ce que j'ai pu bien souvent entendre de la part de parents d'adolescents ces cinq dernières années.


L'adolescence est une période d'entre deux : plus tout à fait enfant du fait d'un corps qui se sexualise, l'adolescent ne possède pourtant pas encore la maturité psychique d'un adulte. L'adolescent voit son corps se modifier, se sexualiser, ce qui entraîne une période de profonds ajustements psychiques. Les transformations pubertaires entraînent un sentiment de grande impuissance chez l'adolescent, mis dans une situation d'entière passivité. Cela peut entraîner chez l'adolescent une impression de dépersonnalisation et “d'inquiétante étrangeté”, avec le sentiment d'être devenu étranger à soi-même. Les passages à l'acte adolescents permettent alors l'illusion d'une sortie de la passivité, une reprise de contrôle par l'agir sur le corps. Malmener un corps devenu étranger afin de se le réapproprier au travers des sensations activement provoquées. L'agir se substitue à la parole, les capacités de penser et de symboliser étant entravées par les émotions. Si les passages à l'acte adolescents s'inscrivent dans un processus de remaniement psychique, certains passages à l'acte prennent une ampleur bien plus inquiétante et mortifère.

L'adolescent et ses parents : le temps de la séparation psychique

Soumis aux transformations pubertaires, l'adolescent souhaite se détacher de la proximité parentale, devenue source de gêne. S'ensuit alors une désidéalisation des parents, devenus bien trop “normaux” pour ne pas être décevants. Le dialogue avec les parents se complique. Pour contrer le processus de séparation psychique d'avec les parents, un déplacement d'idéalisation se met alors en place et concerne le cercle amical ainsi que les célébrités auxquelles les adolescents ont tendance à s'identifier. Les goûts se transforment et se distancient de ceux des parents. L'identité se modèle progressivement.


Temps orageux de la perte de l'enfance et de ses idéaux, l'adolescence met ainsi à mal et entraîne son lot de sensations et émotions fortes. Les parents sont rejetés mais l'immaturité psychique ne permet pas encore l'indépendance : “trop loin, je me sens abandonné, trop près, je me sens envahi”. Ce processus de séparation-individuation entraîne des troubles dépressifs passagers mais qui chez certains adolescents peut entraîner un retrait plus à même d'inquiéter par son intensité ou sa durée. Une demande de consultation peut alors permettre un soutien dans cette période de grands remaniements.

 

Mon travail avec les adolescents

Ayant régulièrement travaillé avec des adolescents montrant des comportements de dépendance (jeux vidéos, troubles alimentaires, substances illicites etc.), je suis à même de recevoir des patients aux prises avec une adolescence plus ou moins troublée. Lors des séances, il s'agira d'offrir un espace contenant au sein duquel des mots peuvent se poser sur les émotions afin d'apaiser les tourments traversés. Les parents peuvent être amenés à participer aux premières séances d'exploration.

 
 
Mon travail avec les adultes en tant que psychologue Française à Berlin

Mon travail avec les adultes

Une aide pour traverser les moments de vie douloureux, susceptibles de réveiller d'anciennes blessures

Être adulte signifie pour beaucoup, cesser d'être un enfant ou du moins, de cesser d'agir comme tel. Or, même en étant adulte, nous demeurons, l'enfant de quelqu'un. Un enfant en nous, avec parfois ses difficultés, ses blessures et traumatismes non résolus. Peuvent alors en résulter divers symptômes : affects dépressifs, anxiété chronique, difficultés avec les pairs, relations amoureuses compliquées ou encore auto-sabotage avec cette impression d'avoir “les pieds dans le ciment”.

 

Si ces événements anciens n'ont pas eu la possibilité d'être résolus, ils peuvent réapparaitre à la faveur de nouveaux événements de vie (divorce, perte d'emploi, deuil, grossesse etc.). Les évènements lointains non traités vont alors affecter nos capacités de traitement psychique et de résilience face à ces nouveaux évènements de vie.

 

Ensemble, dans un cadre sécurisant et confidentiel, nous pouvons revenir ensemble sur des évènements de vie douloureux que vous traversez. Ces événements de vie peuvent ouvrir la voie à des événements plus anciens, ce qui nous permettra d'avoir une meilleure compréhension de vos réactions et patterns actuels. Les séances ouvrent donc la possibilité d'une remise en mouvement des processus psychiques, dans le but de permettre une levée des entraves.

Nuages ​​rose
Nuages ​​rose